Oui, le célèbre collier de pasta de la fête des mères, je l’aime.

Pas que je le trouve beau – ni original, ni rien, hein.

A croire que les maîtresses savent qu’elles sont les seules à pouvoir le porter sans avoir honte, leurs collègues-mères ont le même, elles n’ont pas à faire de réunion le lundi matin avec les mecs mis rigolards mis gênés – ils ont pensé au bouquet pour leur mère seulement.

Je l’aime parce qu’en CP, ma maîtresse, Madame Hugues m’a fait aimé l’école – juste une toute petite fraction seconde, j’ai nettement préféré quand j’ai eu accès à la bibliothèque cette même année- en faisant griller des pâtes étoiles, là, dans la classe, au milieu des élèves, des blouses en acrylique, des livres et des cahiers de dictée.
Elle a sorti deux réchauds de camping et des poêles et les étoiles. Ça sentait super bon – meilleur qu’à la cantine mais ça c’était pas dur – ça fumait sec. Il fallait pas trop regarder mais se concentrer sur la fiche de grammaire à remplir au crayon à mine noire : ce, se, cet, sept, a, à, ah mais que non ! C’était historique, je ne le savais pas.
C’était une époque où il n’y avait pas de détecteur de fumée, ni de cordon de sapeurs-pompiers sur la grande échelle pour le cas où.
C’est une époque où le cas où n’existait que peu et où l’on vivait fort dangereusement par rapport à aujourd’hui et c’était pas triste, la vie, quoi !
J’ai rêvé secrètement d’un grand feu avec la maîtresse au milieu pour avoir de très longues grandes vacances avec tous les livres sauvés du feu, ya des limites quand même.

Et oui, j’ai réalisé un collier de pâtes étoiles grillées.

Je l’aime aussi, ce collier pour tout le désespoir des gosses qui voudraient offrir à leur maman une rivière de diamants, un Picasso et qui se retrouvent à enfiler des vieilles nouilles sur un bout de fil ressortis d’un fond de placard – bin, ya pas de budget mais c’est un autre débat.

Pour celles qui en auront un cette année encore, voir quelques idées alternatives (décorer un plat, autour d’une serviette, au milieu d’un bouquet) pour ne pas passer pour une pasta pas cuite auprès de votre gosse, avant de les passer à la casserole – les nouilles au fromage fondu c’est super bon et c’est vite fait.

Belle fête à toutes les mamans

Anne

L’atelier est ouvert vendredi 27 mai et samedi 28 mai de 10h à 18h
L’atelier en mot et en images – même si c’est mieux de venir