Lorsque j’ai annoncé à la famille ma suite de vie, c’est à dire de me reconvertir après une grosse tranche de vie bien sèche dans de très grosses entreprises en région parisienne, une autre à pouponner et à faire des cartons de déménagement , j’ai eu droit à tout un tas de commentaires – que je ne demandais même pas ,
-« non mais fait instit, tu auras les vacances (heu, 10 mois avec les enfants des autres et 2 mois avec les miens, vous appelez ça des vacances !?) »
-« c’est un métier sûr, on a toujours besoin de « professeurs des écoles ».
Bin oui, mais non. Merci pour vos conseils – et merci aussi de votre soutien pour ce nouveau projet, quel enthousiasme !! C’est vraiment trop, là !!

Et puis, j’ai rencontré Juliette, elle aime la solitude de son atelier, Roméo, écouter des airs l’opéra à fond, chanter aussi et le foot (personne n’est parfait !). Elle donne des cours de temps en temps lorsque les étagères sont vides de ses propres productions. Juliette est potière à Saint Jean d’Arvey près de Chambéry. Elle a trois tours de potier donc la possibilité d’avoir trois stagiaires en même temps, c’est elle qui le dit !
Lorsque je suis rentrée chez moi après le 1er jour de tournage, j’avais de l’argile jusque sous les aisselles et j’ai eu l’impression de passer la nuit la tête posée sur le tour en marche, autant dire que ça tournait sec autour de moi, avec une sérieuse tendance au mal de mer. C’était le début d’une belle aventure qui m’emmène sur un chemin sinueux et passionnant ! Et non, rien de rien, je ne regrette rien !

Je n’ai jamais eu envie de « faire » mais d' »être », d’être potier, artiste, de travailler inlassablement avec la matière, les formes, les couleurs, les décors pour nos belles tablées vivantes !

L’atelier est ouvert sur rendez-vous pour découvrir les créations de la cerise sur la terre.